Vous avez ajouté 1 produit(s) à votre panier
< Continuer mes achats Passer ma commande >

Inscrivez-vous à la Newsletter

OK

L'Origine du style de jeu d'échecs Staunton

Comment est apparu le style Staunton ?


Introduction

L'accroissement de l'intérêt pour les échecs et son internationalisation survenus entre la fin du 18ème siècle et le début du 19ème siècle, ont provoqué la nécessité de proposer un ensemble de pièces plus universel et plus standard. La multiplicité des types d'ensembles disponibles avant cette période, rendait une partie particulièrement inéquitable si vous aviez la mauvaise idée de jouer contre un adversaire proposant un ensemble de pièces d'échecs avec lequel vous n'étiez pas familier. En dehors du fait que les pièces étaient généralement assez grandes, qu'elles se renversaient facilement et qu'elles faisaient la bascule pendant la partie. Mais le problème principal restait le manque d'uniformité. La première partie du 19ème siècle (1849) verra donc naître la première version de ce jeu universel devenu nécessaire, et c'est le fabricant de jeux John Jaques London qui proposera ce qui deviendra le style Staunton.

L'origine du style Staunton - Jaques et Staunton

Howard Staunton Nathaniel Cook a pendant longtemps était crédité de la conception du Staunton, mais il est fort probable qu'il ait été conçu par son beau-frère et propriétaire de la société, John Jaques. La théorie première est que Mr. Cook avait utilisé des concepts d'architecture prestigieux. Les architectes de Londres, fortement influencés par les cultures grecque et romaine avaient réalisé de prestigieux édifices dans le style néo classique. L'apparence de ce nouveau jeu d'échecs était basé sur ce style et les pièces étaient en réalité, des symboles de la respectable société Victorienne. Le tout projetant une image de force et de sécurité. Une autre théorie est que Jaques, un maître tourneur, avait expérimenté un modèle qui serait non seulement accepté par les joueurs, mais qui serait aussi particulièrement économique à fabriquer. Et qu'à la fin, il aurait synthétisé les éléments de différents modèles alors disponibles pour en faire une version particulièrement brillante. La clé résidait dans l'idée d'utiliser des symboles reconnaissables, posés sur un axe et une base commune. Les pièces furent finalement compactes, bien balancées et plombées et devinrent ce à quoi  tout le monde révait.